Espace de la Profession Infirmière et des étudiants en Soins Infirmiers
Bienvenue sur ce forum d'échange, d'entraide et de partage des connaissances et des expériences;

Mission : diffusion d'information pour la profession infirmière, les étudiants infirmiers et les candidats aux concours d'admission aux IFCS

Pour participer à la vie du forum, Merci de vous inscrire!







Espace de la Profession Infirmière et des étudiants en Soins Infirmiers
 
AccueilS'enregistrerCalendrierConnexionSuivez nous sur Facebook
Partager le Site
Humour Médical
Sondage
Quel est ton age?
+ de 50 ans
6%
 6% [ 152 ]
40 à 50 ans
9%
 9% [ 209 ]
30 à 40 ans
11%
 11% [ 256 ]
25 à 30 ans
16%
 16% [ 390 ]
20 à 25 ans
39%
 39% [ 956 ]
16 à 20 ans
16%
 16% [ 383 ]
- de 16 ans
4%
 4% [ 90 ]
Total des votes : 2436
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 152 le Sam 2 Aoû 2014 - 8:26
Derniers sujets
» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:44 par ajdepe

» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:44 par ajdepe

» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:43 par ajdepe

» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:41 par ajdepe

» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:40 par ajdepe

» VOYAGE HUMANITAIRE/OFFRE DE STAGE/MISSION HUMANITAIRE DE SOLIDARITE 2017-2018 AU TOGO
Mer 20 Sep 2017 - 22:40 par ajdepe

» Volontariat, voyage et échange culturel en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:29 par sivatogo

» Volontariat, voyage et échange culturel en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:27 par sivatogo

» Volontariat, voyage et échange culturel en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:24 par sivatogo

» Bénévolat, Missions, Stages, Camps Chantiers humanitaire en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:22 par sivatogo

» Bénévolat, Missions, Stages, Camps Chantiers humanitaire en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:19 par sivatogo

» Volontariat, voyage et échange culturel en Afrique 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:17 par sivatogo

» Appel volontariat, missions, stages et chantiers 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:15 par sivatogo

» Missions de volontariat et stages à l'étranger 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:05 par sivatogo

» Les missions, stages de bénévolat au Togo 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 23:01 par sivatogo

» Les missions, stages de bénévolat au Togo 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 22:59 par sivatogo

» Les missions, stages de bénévolat au Togo 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 22:56 par sivatogo

» Les missions, stages de bénévolat au Togo 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 22:51 par sivatogo

» Missions de volontariat et stages à l'étranger 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 22:45 par sivatogo

» Stages, missions et camps chantiers humanitaire 2017-2018
Lun 18 Sep 2017 - 22:41 par sivatogo

Sujets les plus actifs
LE JEU DE MOT - [ SYNONYMES ]
Exclusif sur notre Forum : L'Encyclopédie Infirmière V 1.0
des qst concernat le concours de recrutement
Jouer avec les lettres
avis sur le concour de recrutemnt
LES STATISTIQUES HOSPITALIERES
Thèmes de mémoire : Partager les idées
NOUVELLES QUESTIONS
svp on peut travailler ensemble le concours d'etat 2011
reponces de ces question
Sujets les plus vus
Examen d’aptitude professionnelle pour l’accès au grade d’infirmier diplômé d’Etat premier grade (Echelle 10)
épreuve du concours chu rabat
des qst concernat le concours de recrutement
Exclusif sur notre Forum : L'Encyclopédie Infirmière V 1.0
Anatomie et physiologie de l'appareil locomoteur
Collection de Cours de soins infirmiers en chirurgie
Anatomie de l'appareil digestif
Thèmes de mémoire : Partager les idées
Comment peut-on avoir une Fille ou un Garçon ?
Quelques schéma anatomique (1)

Partagez | 
 

 ÉLECTROCUTION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
IDE
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 269
Réputation : 5

MessageSujet: ÉLECTROCUTION   Lun 13 Juil 2009 - 8:45

ÉLECTROCUTION


I) - Introduction

Quand un accident a lieu devant vous, comme un accident de voiture, une noyade, une électrocution ou tout autre événement grave, vous devez autant que possible fournir votre concours pour soigner ou tirer d'affaire la personne en difficulté : c'est une obligation morale aussi bien que légale, il est obligatoire de porter secours à une personne en détresse, sous peine d'une condamnation pour « non-assistance à personne en danger ». Mais la bonne volonté ne suffit pas, elle est même souvent plus dangereuse que l'absence d'intervention. C'est pourquoi il est indispensable de connaître les principes de base du secourisme et de les appliquer dans un ordre logique : avant tout, il faut protéger le blessé et alerter les secours publics.

II) - DÉFINITION

- Electrocution : désigne la mort consécutive à l'électrisation. C’est le passage du courant électrique à travers l'organisme est susceptible d'entraîner de nombreux troubles, dont la gravité dépend en partie de son intensité.
- Electrisation : désigne les différentes manifestations physiopathologiques dues au passage du courant électrique à travers le corps humain.

III) - GENERALITES

1) - Accidents en basse tension : 220-380 Volts

- victimes : enfants et bricoleurs
- danger de la salle de bain


2) - Accidents à haute tension : électriciens, contacts avec les rails du métro…etc

3) - Électricité naturelle

Animaux : le Gymnote, poisson électrique à syncope des nageurs et noyade

Foudre : En quelques milli-secondes, un éclair décharge un courant 10 000 à 25 000 ampères sous une tension de 10 à 100 millions de volts.
Echauffement brutal de l'air jusqu'à 30 000 ° C en une micro-seconde à explosion.


4) - Electricité à usage médical : les équipements des blocs opératoires, endoscopie, service de Réanimation peuvent électrocuter personnel médical, paramédical et patients surtout porteurs d'une sonde endo-cavitaire ou d'un cathéter central. Trois types d'appareils sont en cause :

Défibrillateurs :
contact médecin/lit
peau du malade brûlée


è Bistouris électriques : utiliser des bistouris bipolaires moins dangereux.

è Seringue électrique connectée à un cathéter central qui peut conduire le courant directement jusqu'au myocarde

IV) - EFFETS SUR L'ORGANISME

Le courant électrique peut provoquer des contractures musculaires, qui deviennent invincibles au-delà d'un certain niveau. Ces contractions ont tendance à fixer la personne à la source électrique, car les muscles qui fléchissent les doigts sont plus forts que ceux qui les étendent.

Plus graves sont les effets sur le cœur et la respiration. Il peut y avoir en effet une contraction des muscles respiratoires entraînant un arrêt respiratoire, réversible après arrêt du courant et respiration artificielle. D'autre part, si le trajet du courant passe par le cœur, il peut le dérégler et le faire « fibriller » : dans ce cas, les contractions deviennent extrêmement rapides, anarchiques et inefficaces (Troubles du rythme cardiaque). Le blessé risque donc de mourir par arrêt respiratoire ou défaillance du cœur. Enfin, le courant électrique provoque des brûlures superficielles ou profondes.

V) - PHYSIOPATHOLOGIE

A - EFFETS DU COURANT ÉLECTRIQUE : 2 TYPES D'EFFETS

è Stimulation/inhibition des phénomènes électriques cellulaires.

- Asphyxie par contractures musculaires : courant de 20 milliampères passant par la cage thoracique et tétanisant les muscles respiratoires. Cette tétanisation cède à la rupture du contact avec le courant électrique.

- Arrêt circulatoire par asystolie ou fibrillation ventriculaire. Le courant traverse le cœur : risque majeure avec les courants de 50 milliampères et surtout avec le courant alternatif.

- Troubles de conscience et neurovégétatifs. Un courant de 2 ampères inhibe les structures nerveuses (contact avec la tête) : coma, troubles neurovégétatifs à arrêt respiratoire qui peut être retardé de quelques heures.

è Brûlures électriques : 2 mécanismes parfois associés.

- Brûlure par flash et arc électrique : le courant ne traverse pas le corps et l'énergie électrique est transformée en énergie calorique en dehors du corps. Brûlure des parties découvertes (main, visage). La température atteinte en haute tension avoisine 2500 ° C. Soulignons la gravité du coup d'arc oculaire qui peut entraîner une cataracte différée de quelques mois: d'où la nécessité d'une déclaration initiale d'accident du travail.

- Brûlures électrothermiques. Le courant traverse le corps et brûle par effet Joule : "les ampères tuent, les joules brûlent".

- brûlure buccale de l'enfant qui suce une prise électrique à obstruction des voies aériennes à décès.

- brûlures profondes, étendues sous une peau saine : rhabdomyolyse (c’est la destruction du muscle strié ou muscle volontaire comme cela se voit en cours du syndrome de Bywaters (syndrome d'écrasement des muscles) entre autres.). Les axes musculaires et nerveux (à faible résistance, électrique) sont particulièrement exposés. Thrombose des petits vaisseaux, nécroses tissulaires.

B - FACTEURS DETERMINANT L'IMPORTANCE DES LESIONS ELECTRIQUES.

- Trois facteurs sont liés au courant : type, intensité et tension

- Facteurs liés au sujet

è La résistance globale au passage du courant varie selon :

- l'humidité au point de contact

- la résistance du corps: le corps humain se comporte comme un noyau conducteur (nerfs, vaisseaux, muscles), enveloppé d'une écorce isolante, la peau. La peau n'est isolante que si elle est sèche. Au-delà de 1000 volts il y a rupture électrique de la peau et donc baisse de la protection.
Notons le rôle favorisant du matériel médical (sondes, voie veineuse centrale) pour conduire directement le courant au cœur.


- isolation électrique : représentée par vêtements, chaussures, sols à moquette qui isole.

Donc danger de l'électrocution en salle de bain où le sujet est en situation de résistance minimale. ( sujet nu et mouillé)

è Trajet du courant

- long à risque d'arrêt cardiaque (main-main, tête-pieds) à brûlure électrothermique profonde.
- court : enfant mettant deux doigts dans la prise à brûlure profonde, localisée, invalidante.


è Temps de contact

- prolongé par les contractions musculaires collant la victime au conducteur,
- court : en cas de projection, perte de connaissance ou en cas de coupure de courant


VI) - ÉTUDE CLINIQUE :

è Lésions engageant le pronostic vital

1) - Détresse circulatoire : deux mécanismes
à Atteinte myocardique : fibrillation ventriculaire, thrombose des coronaires. Les arrêts peuvent être différés de quelques heures d'où nécessité d'une surveillance.
à
Mort fœtale au cours de l'électrisation bénigne de la femme enceinte.
à
Hypovolémie : hémorragie interne en deux temps (chute d'escarre)
hémorragie externe par projection (foudre) traumatisme rachidien à vasoplégie, collapsus.


2) - Détresse respiratoire.
- ventilatoire : sidération des centres respiratoires
- fracture du rachis cervical
- obstruction des voies aériennes : brûlure de la bouche chez l'enfant
- tétanisation des muscles respiratoires
- autres : perforation bronchique, pneumothorax.






è Lésions engageant le pronostic fonctionnel

- séquelles neurologiques :

- encéphaliques : hémiplégie, comitialité...
- médullaires : destruction de la moelle, fracture du rachis, dénervation d'un membre, thrombose des artères spinales (paraplégie, tétraplégie).


- séquelles neurosensorielles :

- troubles visuels divers
- traumatisme : tympan, surdité vertiges

- séquelles psychologiques :

- insomnie, irritabilité
- séquelles cardio-vasculaires , trophiques (brûlures), esthétiques, des fractures, des traumatismes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IDE
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 269
Réputation : 5

MessageSujet: Re: ÉLECTROCUTION   Lun 13 Juil 2009 - 8:46

VII) - CONDUITE A TENIR





1) – Dans tous les cas :
è COUPEZ LE COURANT :

Le corps humain étant conducteur d'électricité, il ne faut jamais toucher la victime d'une électrocution sans avoir au préalable coupé le courant (interrupteur ou compteur) ou sans avoir éloigné la victime de la source électrique à l'aide d'un objet non conducteur (bâton, balais en plastique,...). Dans les cas ou l'accident est dû à un courant de très forte intensité (ligne à haute tension par exemple) vous devez rester à une distance d'au moins 20 mètres de la victime. Mobiliser avec prudence, respectant l'axe tête-cou-tronc en raison du risque de lésions associées.
è ALERTEZ OU FAITES ALERTER LES SECOURS
è TRAITEZ LA VICTIME :
Desserrez le col, la cravate et la ceinture de la victime.
Si la victime est restée consciente surveillez son état général jusqu'à l'arrivée des secours.
Si la victime a perdu connaissance mais respire, placez la en position latérale de sécurité (voir annexe) puis surveillez son état général jusqu'à l'arrivée des secours.
Si la victime ne respire plus, pratiquez un bouche à bouche et un massage cardiaque.
Dans tous les cas, il est préférable que la victime soit examinée par un médecin, car le courant électrique peut avoir provoqué des brûlures internes.

NB) - Il existe un autre geste, qui peut parfois rétablir les battements cardiaques, si ceux-ci n'existent plus du tout, et si ce mouvement est effectué rapidement. Il s'agit du « coup précordial » : frappez avec force la poitrine de l'électrocuté, d'un coup de poing, sous le sein gauche. Si après ce geste, les battements reprennent normalement, le massage cardiaque ne sera pas nécessaire. Il faudra néanmoins surveiller régulièrement le pouls et poursuivre, si nécessaire, le bouche à bouche, en attendant les secours spécialisés.
è QUELQUES PRECAUTIONS ELEMENTAIRES :

- Evitez le bricolage et les montages de fortune sur les installations électriques.

- N'utilisez pas d'appareils électrique avec les mains ou les pieds mouillés, dans le bain ou sous la douche.

- Ne projetez pas d'eau sur les installations et appareils électriques.

- Evitez les multiprises et les raccords souples. Ne laissez pas ces derniers sous tension.

- Protégez les prises de courant en présence d'enfants.

- Utilisez du matériel aux normes.

- Vérifiez ou faites vérifier l'efficacité des mises à terre.

2) - Electrisé en apparence indemne

- L'aggravation secondaire est toujours possible : surveillance ECG pendant 24 heures et transférer d’urgence en raison des risques des troubles du rythme cardiaque pendant le transport.

- toute femme enceinte électrisée doit subir une surveillance maternelle et fœtale (maternité).

- coup d'arc oculaire, céphalique ou cervical : déclaration d'accident du travail, examens ophtalmiques réguliers orientés vers le dépistage d'une cataracte.

3) - Electrisé grave
- arrêt cardiaque à Massage Cardiaque Externe (MCE), bouche à bouche, en suspectant de principe une lésion du rachis.
- défibrillation, intubation, ventilation...
- traitement médical des brûlures : perfusion de solutés cristalloïdes
- surveillance : état de conscience, tension artérielle, pouls, diurèse, ECG.
- chirurgie de sauvetage : fasciotomie de décompression en cas d'oedème compressif, excisions, amputations...



VIII) – CONCLUSION :



o Respect des normes de sécurité fixées par ONE.

o Action préventive au niveau des enfants.

Plusieurs milliers de personnes sont victimes chaque année d'une électrisation (brûlures et commotion) ou d'une véritable électrocution pouvant entraîner la mort par arrêt cardiaque.



Pour l'installation électrique, respectez les règles de sécurité rappelées ci-après.



Ayez toujours à l'esprit qu'il n'est pas nécessaire qu'un appareil fonctionne pour qu'il puisse être à l'origine d'un accident, il suffit qu'il soit branché. Vous n'êtes donc pas à l'abri d'une électrocution parce que vous manipulez un appareil « éteint ».

Veillez à ce que votre installation électrique soit conforme aux normes.

Faites installer des disjoncteurs « différentiels à haute sensibilité » capables d'interrompre le passage du courant en cas de chute d'intensité.

Employez des fiches électriques aux broches protégées, qui ne conduisent pas le courant sur toute leur longueur.

Utilisez toujours des rallonges adaptées à la prise considérée.

Ne surchargez pas les prises avec des dispositifs à entrées multiples, vérifiez le nombre de watts qu'elles peuvent supporter.

N'utilisez jamais d'appareil électrique si vos mains sont mouillées. (Pour nettoyer votre réfrigérateur, il est donc recommandé de le débrancher).

De même, n'oubliez pas que les risques d'électrocution augmentent si le sol est conducteur (pièces humides ou carrelées).

Dans les salles de bain, certaines précautions particulières doivent être respectées.

N'utilisez aucun appareil électrique sous la douche ou dans votre bain (séchoir, rasoir ou... téléphone).

au-dessus de la baignoire ou de la douche les appareils électriques sont interdits, à l'exception du chauffe-eau électrique à accumulation ainsi que les luminaires en très basse tension, étanches à l'immersion.

à moins de 60 cm du bord de la baignoire ou de la douche, les appareils électriques sont admis s'ils sont protégés par un dispositif de protection différentielle à haute sensibilité 30 mA au plus. Tous les appareils protégés contre les protections d'eau sont signalés par un logo

Dans la zone « extérieure », les appareils doivent porter le symbole de protection contre l'eau et être raccordés à la terre (ou munis de la double isolation).

Ne bricolez pas les installations électriques si vous n'avez pas de bonnes connaissances en la matière, mais faites plutôt appel à un vrai spécialiste, si possible un électricien professionnel. On ne s'improvise pas électricien. Si toutefois vous vous sentez capable d'effectuer certains travaux vous-même, ne négligez pas les règles de sécurité que nous rappelons ci-dessous.

Lorsque vous effectuez une réparation sur un appareil électrique, débranchez-le.

Avant toute opération sur un circuit électrique, coupez le courant au niveau du disjoncteur.

Vérifiez avec un testeur de circuit que le courant ne passe pas dans les fils que vous manipulez.

Si vous effectuez un raccordement, utilisez des fils de section appropriés.

Ne remplacez jamais un fusible grillé par un fusible de calibre supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ilyas
Membre
Membre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 28
Localisation : : ouarzazate
Emploi/loisirs : : etudiant infirmier
Réputation : 1

MessageSujet: Re: ÉLECTROCUTION   Mer 15 Juil 2009 - 13:22

:12:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abdelb@sset
Admin
Admin
avatar

Institut/Ville : Lauréat d'IFCS Ouarzazate
Masculin
Nombre de messages : 2011
Age : 31
Localisation : : Marrakech
Emploi/loisirs : : IDE Polyvalent - Centre d'Onco-hématologie; CHU MOHAMED VI , MARRAKECH.
Réputation : 76

MessageSujet: Re: ÉLECTROCUTION   Mer 30 Sep 2009 - 16:20

Merci pour le partage !!

-------------------------------




la connaissance ne vaut que lorsqu'elle est partagée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.momarrid.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÉLECTROCUTION   

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉLECTROCUTION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rêve] Électrocution au réveil et fénomènes divers.
» Electrisation, électrocution
» "Pour sauver l’école" par Nicolas Dupont-Aignan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Espace de la Profession Infirmière et des étudiants en Soins Infirmiers :: Cours Théoriques :: Infirmier Polyvalent :: Urgence / Réanimation-
Sauter vers: